jeudi 29 avril 2010

Au fin fond d'une armoire...

J'aime me lever tôt, les yeux pas encore totalement ouverts, le café qui me brûle la langue (c'est mon côté SM) et partir avec quelques euros dans la poche pour aller flâner sur les braderies... L'année dernière j'avais trouvé un joli pull bien 80's: ma plus belle trouvaille. Cette année je cherche des vieux pots pour ma terrasse, non pas que je sois radine pour en acheter des neufs mais j'adore les vieilleries...
Et pour parler de vieilleries, je suis revenue hier soir avec ce butin: une carafe, des tasses, une boite en carton et une petite boîte... Pas le butin d'une braderie mais le résultat de découvertes faites dans la maison de ma mamie, maison qui est amenée à être vendue donc qui doit être vidée: CDFQ Inspecteur Gadget.



Une boîte entière de cartes postales, moi je suis ravie, j'ai un peu de lecture en perspective, un peu de classement: par pays ? Par région ? Y a même un courrier de ma mère dans lequel elle évoque comment elle a martyrisé mon père pendant leur voyage de noces...

Mon périple dans la maison m'a amené au premier étage et j'ai d'abord cru à un mirage mais non, j'avais sous les yeux cette petite boîte qui répond au doux prénom de GOLDY...





Je vais l'astiquer, tenter une rénovation et surtout il faudrait que je tombe sur un expert GOLDY pour avoir 2/3 conseils sur le fonctionnement de la petite chose.
Alors je conçois que vous vous en fichez comme de l'an 40, que niveau découverte on a fait mieux mais je ne suis pas peu fière de ma découverte !
Et les braderies, vous aimez sinon ?

mercredi 28 avril 2010

Ze daddy...

Rien que pour toi et pour célébrer ton âme de rockeur qui prend un an de plus aujourd'hui...

Joyeux Anniversaire Daddy trop cool !!

Oui parce que les amis, sachez que mes clones en plus vieux font aussi partie de mes lecteurs, donc je me dois de célébrer chaque B-DAY pour ne froisser aucune susceptibilité...

Un anniversaire qui sonne avec un autre et moins marrant celui là: ma mamie avait décidé de nous quitter ce même jour et pendant très longtemps j'ai cru que je l'avais tuée. Pourquoi ? Je voulais absolument acheter un cadeau à mon daddy et à 10 ans je n'avais encore ni chéquier, ni carte bleue, ni american express (toujours pas d'ailleurs), je n'avais dans ma tirelire qu'une pièce de 100 francs, oui oui vous avez bien lu: une pièce de 100 francs, ze classe. C'était ma mamie qui avait offert à tous ses petits enfants cette pièce, je la gardais encore plus précieusement depuis qu'elle était tombée malade. Et puis pour faire ce cadeau, des chocolats, j'ai dépensé cette pièce et le D-DAY le téléphone avait sonné tôt... Forcément j'étais jeune et crédule, je portais sur mon petit dos la responsabilité de son départ à cause de cette pièce. Facile d'y repenser 19 ans plus tard avec le sourire mais grand fut le traumatisme à l'époque... Voilà je referme l'épisode 3615mylife :D
Mais rassurez moi, vous avez versé votre petite larme quand même ????!!!?? Parce que c'est bien beau de faire dans le mélo mais si ça n'aboutit à rien...

mardi 27 avril 2010

WonderWoman un jour je deviendrai...

Avril ne te découvre pas d'un fil, moi j'ai quand même eu envie de trainer mes super nouvelles ballerines du côté de l'UGéCé.

Sur la route (pq oui j'y suis allée à pieds !), un spectacle amusant: les gens qui suivent le dicton à la lettre et arborent écharpes et d'autres plus légèrement vêtues mais qui ont oublié de faire une pédicure avant de sortir les spartiates... Un mec en punto qui écoute les rolling stones à fond et qui chante comme s'il était seul au monde: j'adore.

Au menu coca light et pop corn pas light et surtout 'kick ass'. La salle est vide, j'ose à peine lire mon journal de peur de casser ce silence si reposant. Vu également la bande annonce de 'l'agence tous risques', j'ai rigolé donc noté la date de sortie dans mon agenda de ministre. Une vieille dame rentre, je me demande si elle ne s'est pas trompée de salle mais finalement elle reste et passe 5 minutes à bibiper sur son mobile.
Pour moi les comics ça se résume à Spiderman, Batman et Robin, autant dire que ce monde reste obscur, tel l'Empire... Ce que j'en pense: j'ai aimé et j'ai adhéré. Je dirais en 4 mots: ça vaut le coup, même si ce n'est pas le film de l'année, c'est drôle. Quoique la fin est un peu longue... Voilà, c'est distrayant et ça m'a d'avantage plu que Spiderman.
Pas de quoi écrire des lignes et des lignes, y a des critiques qui font mieux que moi...


Et la bonne nouvelle nous vient d'Hollywood... ELLES SONT SAUVéES ! Elles, soumises aux promoteurs bouffeurs de dollars, elles ne seront pas enlevées !

Hollywood sans les lettres, c'est un peu comme un Bicky sans frites ou un été sans soleil (ça c'est possible par contre...)

samedi 24 avril 2010

White... Et écrevisse.

Un soir de l'an 2001, dans un karaoké, le mec du moment avait commencé à chanter le fameux tube de Richard Cocciante... J'avais pensé aller me planquer dans les toilettes, trop tard sa main me demandait de le rejoindre sur scène: j'ai alors tenté de verser une larme, en vain. Sa passion du karaoké aura eu raison de notre amour, enfin surtout sa vraie fausse bague de fiançailles en or blanc et diamant.

Ce samedi 24 avril 2010 avait fort bien commencé... Il faisait chaud, les avions polluaient à nouveau les airs, les bulles de champagne frétillaient dans mon verre à vin. Point de barbecue mais une délicieuse raclette qui me force donc à aller courir demain, prout zut flute...



Billet non sponsorisé par TEFAL tu penses à tout...

Ou par Leffe, qu'elle est fraiche.

Pas de trucage photoshop Fofifonfec, il faisait presque 35° !
Nananère...

Le cornichon croquait, les petits oiseaux cuicuittaient mais je le sentais plus oppressant, plus agressif sans me montrer méfiante. Et il a fallu partir et rentrée à l'appartement j'ai compris: mon teint de Cendrillon avait laissé la place à une couleur rouge écrevisse, j'ai surtout été victime du célèbre bronzage marcel...

Rrrrrrrrr... Ou pas. Franchement pas en fait.

Ca pique, j'hydrate à coups acharnés de biafine, mais pourquoi, pourquoi, pourquoi ???????
Seule consolation, mon fond de teint est bien IP15 donc j'ai le visage blanc comme un cul, les bras et le décolleté rouges et le dos blanc... Me reste plus qu'à mettre un tee bleu et je peux me transformer en François le Français.


Les coups de soleil, c'est maaaaaaaaaal...

mardi 20 avril 2010

Ma riviera à moi...


Si ce mardi devait normalement rimer avec spaghetti, c'est finalement sur la Côte d'Opale que mes compagnons d'infortune et moi sommes partis... Au programme: Nausicaa, de la voiture, des beaux paysages et forcément une bonne moules/frites... Et bière.
Si je suis déçue et toujours au bord du suicide à cause de l'annulation des vacances, j'ai vraiment adoré cette virée près de chez moi.


Dupont et Dupond.

Bonjour monsieur...



Et en guest star, madame la raie...
Au centre
video

La gastronomie, très équilibrée...




And from Boulogne to Calais...




Un dingue.

Les Anglaises n'ont pas froid aux fesses !

Des ferrys par milliers.




C'est toujours sympa de prendre en photo son jean.

Vue à Wissant, la poubelle la plus moche du monde.

Je suis une abonnée des plages belges et ma dernière virée sur la Côte d'Opale remonte à 10 ans, quand j'ai passé mes vacances au Camping International de Berck.: inoubliable... C'est d'ailleurs là qu'on m'a raconté la blague du steak haché: je vous la ferai une prochaine fois promis.
Au programme de la journée: Wimereux, Ambleteuse et Wissant, c'est vallonné, c'est vert, les dunes, les vaches et l'architecture qui ne se résume pas à un monobloc sans vie de béton. J'ai vraiment l'impression d'être partie loin de Lille, l'impression de tout découvrir pour la première fois et ça parlait anglais à tous les coins de rue: un vrai air de dépaysement. Une petite consolation mais une très belle consolation ce petit voyage... En fait, c'était vachement beau.
J'ai depuis quelques temps un regain d'amour pour ma région, je suis encore plus amoureuse là.

Un an...

Oh j'aurais presque la larme à l'œil: mon bébé a un an. Et point de progéniture qui me ferait lever la nuit, non je parle de mon blog, le seul, l'unique...

Ça fait 282 billets, des recettes de cuisine, des vidéos, des pleurs, des rires et l'envie d'arrêter. Il y a un an, je venais de signer un compromis pour un bel appartement, je commençais un deuxième blog et surtout j'apprenais que je me faisais virer, ouch. Avril 2009 a été un mois pourri: plus d'appart, plus de job, tout s'écroulait, pouf...
Et avril 2010 me demanderez vous... En un an, j'ai fait plein de rencontres bonnes/mauvaises, j'ai eu droit à une interview sur un site de cuisine, je suis tombée amoureuse de l'Italie, depeche mode est venu illuminé ma vie 2 fois, j'ai passé le casting de masterchef, j'ai failli déménager sur Lyon, j'ai tué mon Bubulle chéri, j'ai même participé à une course à pieds, j'ai tenté un changement capillaire sans succès, je n'ai toujours pas retrouvé de job, ni d'amoureux (ou alors des intérimaires)... Ah oui et la plus belle découverte qui remonte à dimanche: Dikkenek. Oh et surement plein d'autres trucs: alzheimer précoce...
J'ai toujours eu du mal à trouver un fil conducteur à ce blog: mode, cuisine, sexualité, canevas... Mais finalement sa diversité en fait sa richesse, non ?! Peut être que j'aime parler de tout, de rien, je vis sans tabou: je vous ai parlé de mon expérience du triolisme au fait ?!

Alors merci à vous qui me lisez et qui revenez, voilà c'est dit.
(qui a versé une larme tellement c'est émouvant tout ça, qui qui ?!?!)

Bon et finalement avril 2010 c'est aussi bien pourri: RIP mes vacances...

dimanche 18 avril 2010

TOdo... Or not TOdo...

Si le Captain parle de sa todo list de la quarantaine encore lointaine et surtout passer le permis moto, je me dois d'en faire une également, histoire de gérer mon emploi du temps de glandeuse et de faire des trucs productifs. Un mot hyper tendance: la procrastination, un mot peu glamour à prononcer me direz vous, 30 points au scrabble.. J'ai parlé maintes fois de choses (on ze blog ou en real life) que je voulais entreprendre et que j'ai toujours remis à plus tard. Mais là je dis STOOOOOOOP !

Donc cette semaine est prévu au programme:
- Envoyer des CV: j'ai même commencé ce soir.
- Aller à Nausicaa: ça c'est mon côté aventurière de l'extrême, je veux voir du requin.
- Avoir mon heure de gloire sur PARDON MY FRENCH: je tiens le titre secret et remercie encore une fois ma copine du ouèbe Melibu pour son travail de traduction.
- Vendre une paire de GOLA sur ibé: personne n'est intéressé sinon ?
- Adhérer aux AJONC de Lille: parce que j'ai envie de jardiner près de chez moi.
- Perdre 1 kilo: ce qui veut dire courir et ne pas boire de bière, bof bof mais il n'y a pas le choix.
- Se faire inviter au resto: qui se propose ? Ah non je dois maigrir, je suis bête.
- Relancer un blog qui dort.
- Honorer un rdv pôle emploi avec une nouvelle 'conseillère': chouette.
- Répondre aux nombreux mails de mes admirateurs.
- Vider, trier, donner les fringues dans lesquelles je ne rentre pas/plus: je suis généreuse, oui oui.
- Aller trainer mes guêtres du côté de la Gare Saint Sauveur.
- Trouver l'amour... Nan mais là je blague hein.
- Jouer au loto: je sens que tout peut arriver cette semaine.

Vu comme ça, la liste n'est pas bien longue mais ça a un côté stimulant...

samedi 17 avril 2010

L'amour rend aveugle...

Et le mariage redonne la vue, ah ah...
Je suis faible, j'ai succombé au charme du jules de Claire Chazal, le bien nommé Arnaud Lemaire pour le nouveau (chaud) show de la Une. J'étais bien intriguée après avoir vu quelques extraits jeudi chez Morandini... Premières impressions ?! Qu'on fasse au présentateur blondinet une piquouse d'EPO ou qu'on lui file un coup d'adrénaline parce qu'il est d'un mou, plat: 2 de tension, à 3 il explose... Ma tisane et moi restons vraiment intriguées par ce personnage.
Le concept de l'émission c'est donc de se faire tripoter dans le noir par un(e) doux(ce) inconnu(e) et voir si le courant passe... Y a des gens qui arrivent, d'autres sont éliminés et tout ce beau monde se retrouve dans le noir, on se séduit par la voix, par le toucher, ça dérape, oups. Nan ça ne dérape même pas, enfin je n'ai rien vu de tendancieux. Et vint le moment crucial de la découverte, un peu comme dans Tournez Manège...


Elle est mignonne...

Libres à eux de poursuivre l'aventure si le charme a agi dans la lumière... Le concept est rigolo mais devient vite vulgaire par rapport au casting: une bimbo, un mannequin, un agent immobilier qui abuse des UV, une mère de famille qui devrait arrêter les couettes, jamais il n'y a de gens normaux là dedans?! Les conversations sont dignes de 'premiers baisers', c'est dire si ça vole haut mais haut... Ce qui serait intéressant c'est de voir si les couples qui ont survécu à la lumière sont toujours ensemble quelques temps plus tard. Une émission bien loin du Nirvana... A s'endormir, ZzzzzzzzzzZZZZZZZZZ. Ni sexe ou téton qui dépasse de la robe, on s'ennuie !!
Mais je reste convaincue que TF1 avait en mains la possibilité de faire une émission groovy: un vrai beau ratage.

vendredi 16 avril 2010

Le jour où j'ai failli péter la gueule d'une coiffeuse...

Si je pouvais me trouver une coiffeuse muette, ça m'arrangerait. Je fais partie des gens qui n'aiment pas qu'on leur parle de la pluie ou du beau temps (plus rare ça), ou du dernier flirt de Greg le faux millionnaire. Encore me parler musique ou politique, je ne dis pas non mais quand ça tourne à: 'Alors vous profitez de votre pause déjeuner pour vous faire une beauté ?!' Moi: 'Non, je suis au chômage (pétasse).'

Je pensais avoir trouvé ze personne qui répondait à mes attentes, c'était pour finalement pour mieux me mettre en rogne. En général, j'excelle avec mes 'oui' ou mes 'non', nous avions réussi à nous comprendre et donc l'entente était relativement cordiale, et pourtant... Ce midi, quand elle a commencé avec 'Oh lalala, vous avez vu la télé et le volcan ?! Tous ces gens bloqués... De toute manière, moi je n'aime pas l'avion.' Dit elle en souriant... J'ai cru bon de l'arrêter net en lui disant que moi aussi je faisais partie de ces gens bloqués et que ça ne me faisait franchement pas rigoler.

A normalement H-48 du départ les vols s'annulent au fur et à mesure, les fermetures des aéroports jouent les prolongations et votre bibi préférée fait grave la gueule...

Scott McKenzie VS PH Electro...

Quand on est arrivés à San Francisco l'année dernière, on a eu forcément droit à la chanson de Scott McKenzie, j'avais les larmes aux yeux... Le soleil se couchait alors sur la ville, Alcatraz sombrait dans l'obscurité, le Golden Gate comme sur les cartes postales: merveilleux.


Ce matin et me préparant pour rejoindre Caro pour le déjeuner, je tombe sur Virgin17 et le son ne m'est pas inconnu...

Forcément je n'aime pas mais je regarde et quelques larmes viennent brouiller ma vue: nostalgie quand tu me tiens... Déjà que mes vacances sont sur le point d'être annulées pour cause de volcan en éruption, alors revoir tout ça, ben ça me fiche encore plus la déprime.
Mais là n'est pas le sujet, cette reprise est absolument à chier: ajouter quelques beats et samples et à vous une fortune bien peu méritante. Les 'DJ' seraient à ce point en panne d'inspiration pour aller piocher dans les 60's et transformer des bijoux en pure merde ? Je suis sévère je sais, mais franchement...

jeudi 15 avril 2010

J'aime pas les jeunes...

Je sais, j'aime peu de choses mais quand j'aime, c'est à 200%. Ce soir c'est surtout un gros coup de gueule parce qu'en fait les jeunes je les aime bien, c'est sur leurs épaules que reposent ma retraite...

Aujourd'hui, Caro et moi avons ENFIN repris le footing, nous avons attendu que les conditions climatiques soient optimales et surtout que nos balances respectives lancent une alerte de niveau rouge, voire noir (très noire l'alerte). Un peu dur au début mais on a vite repris une bonne allure et courir le long du canal de La Marque c'est quand même chouette, le soleil nous berce de quelques rayons, les promeneurs sont nombreux et on rencontre aussi les joueurs du CS Waquehal, un défilé toujours très miam...

Crédit photo: Ville de Wasquehal.
On the way back to Caro's house (vive google traductor, niark), on se régale de cet environnement, on parle régime dukan, on constate que nos baskets sont encore bien propres et on entend surtout un 'PLOUF'... Je n'ai pas franchement envie de prendre des pincettes pour la suite de ce billet. Que voit on alors ?! Une canette à l'eau... Au dessus de la canette, un pont et sur le pont, deux petits cons. On est assez offusquées de voir ce genre d'attitude, on n'est pas des écolos dans l'âme non plus mais on sait mettre une canette dans une poubelle. Arrivées sur le pont, Caro et ses yeux gros noirs interpellent le petit con en question pour lui signaler la présence de ce qu'on appelle une poubelle, réponse du petit con: 'Ben le canal c'est une poubelle aussi...' Mouais. On ne se débine pas et au moment d'évoquer le mot écologie, nous avons pour réponse 'Ecoquoi ?!', s'en est suivi un regard bien moqueur et bien arrogant de la part du petit con de 15 ans. Mot de la fin: il a pris les pédales à son cou et s'est barré.

On nous rabâche que l'environnement c'est l'affaire de tous, qu'il faut penser à nos enfants plus tard et blabla... Je veux bien, mais quand ces mêmes enfants ne sont pas assez éduqués pour adopter un comportement respectueux envers la nature, on fait comment ?! Des cours d'écologie à l'école ? On inflige des amendes pour tout jet délibéré de papier, canette sur la voie publique ?

mercredi 14 avril 2010

Une infusion, un avant goût de là bas...

C'est le cœur en larmes que j'ai du me faire une raison et mettre à la poubelle ce qu'il restait de mon pauvre basilic, RIP... Non Flou, le climat du Nord n'est pas le climat de l'Italie et le basilic est soumis à rudes épreuves, snif. Mais avant de le jeter, je l'ai défeuillé avec une idée en tête: une infusion. L'ami google m'a été d'une grande aide et deux clics plus loin je suis tombée sur une recette fastoche et j'ai appris que le basilic ne servait pas seulement à agrémenter pizzas, pâtes et autre substance bien grossissante: ça a toute une flopée de vertus médicinales, si si.
La recette:
- Faire bouillir 2 tasses d'eau.
- Ajouter:
1 c. à t. de basilic
½ c. à t. de cannelle en poudre
½ c. à t. de sucre brun
-Laisser infuser 10 minutes, filtrer et boire chaud... Ou alors ne pas filtrer, c'est ce que je fais mais je revendique mon côté fainéante.
D'après ce que j'ai lu, c'est très bon pour la digestion et tutti quanti, je n'en suis pas sure mais tout ce que je sais, c'est juste troooop bon. N'ayant ni cannelle, ni sucre brun, je me suis adaptée et le résultat est comment dire... Absolutely Fabulous ! J'en avais franchement marre de l'infusion aux agrumes carrouf', presque insipide et là je découvre une petite merveille...






Petit scarabée deviendra grand...
And let me introduce you ma nouvelle copine qui transforme l'eau froide en eau chaude, wouah... Et ouais, pas facile de prendre en photo une bouilloire en inox en gardant l'anonymat.

mardi 13 avril 2010

Un nouvel AWARD...

Tellement je suis fabulous, belle et archi marrante, je reçois mon deuxième award depuis le début de cette année 2010... Décerné par Mélisse, que je n'ai ni soudoyée, ni menacée de mort, nan nan. Alors si j'ai bien compris, point de discours mais plutôt un petit lot de questions:

Écrivains préférés: F. Beigbeder of course, Peyo, Philip Roth.

Livres préférés: Mes livres de cuisine, Geisha, Into the Wild, les BD... Et je vais aussi parler du dernier que j'ai lu: 'Epluchures à la Lilloise', un polar vraiment hors du commun qui se lit en 2 jours (si si) et qui se passe sur Lille: c'est toujours drôle de voir évoquer des lieux connus.

Créateurs préférés: Euh... Je sèche sur cette question parce qu'autant je savoure la mode de tous les jours, autant je suis vraiment nulle sur le travail des créateurs. Mais si je devais en retenir une: Stella McCartney qui n'utilise jamais de fourrure dans ses défilés ou alors de la fausse.

Choses émouvantes: Savoir que je vais être marraine, ça m'a émue.

Choses que je déteste : Le mensonge, voir ma cousine prendre un chemin de vie consternant, me dire que je vais finir vieille fille avec 15 chats, les vieux en voiture, les patrons connards, les plantes qui meurent, l'incivilité de certaines personnes, envoyer l'équipe de France de foot dans des hôtels de luxe pour rien, être au chômage...

Et là c'est le drame... A qui le transmettre ?! A tout le monde les ptits clous, je suis curieuse et j'ai envie de savoir qui vous fait vibrer en littérature, ce qui vous fait verser la larmichette, ce qui vous agace. A vos claviers, un commentaire suffira !

dimanche 11 avril 2010

Une histoire de pavés...



Je n'ai jamais compté combien de fois j'ai affronté la pluie, la poussière, le soleil pour ce jour si précieux... Toutes ces fois n'ont été que pur moment de bonheur, d'enthousiasme, de mains rouges à force d'applaudir, des minutes à attendre la voiture balais et encourager le dernier... Mais qui peut dire que finir dernier d'un Paris Roubaix est un échec ?! Les pavés sont un enfer qu'il est déjà dur d'encaisser en voiture l'espace de 2 minutes, alors toute une course sur une selle...

J'étais encore toute petite quand j'ai assisté à mon premier enfer du Nord et depuis c'est devenu ma came de début avril et toujours avec mon daddy trop cool. Oui pour une fois, je parle de lui ! Ce sont des souvenirs en cascade, je repartais toujours avec mon petit sac la voix du nord et avec tous les cadeaux envoyés par la caravane, il a l'oeil le daddy trop cool pour tout repérer.


Paris Roubaix c'est aussi beaucoup d'attente pour quelques secondes magiques. Mais le daddy trop cool et moi étions toujours bien équipés: télévision embarquée dans la BX et à nous la course avant le live sous nos yeux... Aujourd'hui, on s'est contentés de france bleue dans les oreilles avec mon faux ipod mais on a bien rigolé et puis soudain les hélicoptères se font pressants, bruyants et je me sens mon coeur battre de plus en plus fort. Et arrive le défilé de têtes noires, de testostérone... D'EPO ? Non , ne brisons pas la magie de ce merveilleux billet...

Voilà pourquoi j'aime le Paris Roubaix, ça me fait vibrer, encore meilleur qu'une coupe de champagne. Rien n'a changé cette année, sauf une excitation plus forte qu'à l'accoutumée..
.



Erf, dommage Tom...











Deux heures dans le vent ça creuse...

Voilà, pas ou peu de photos de la course mais croyez bien que j'avais autre chose à faire, mes mains sont encore rouges, aie...

I'm lovin it...