mardi 31 août 2010

Toute première fois...


Marine's tigresse foot !
Des fois je reçois des mails de menaces ou d'insultes,
Des fois je reçois des déclarations qui font battre mon cœur,
Des fois je reçois des propositions de partenariat,
Et cette fois ci j'ai reçu une invitation...

Un soir de pluie et de brouillard fin juillet, c'est un rayon de soleil qui a envahi mon palace de 36m2. Un mail très surprenant mais qui me fait comprendre que je suis lue au delà des frontières du Nord, un mail qui vient de là bas: la capitale.
J'ai 'un blog super délirant et plein d'humour', m'écrit elle... Je rougis. Elle me parle d'une nouvelle boutique, le nom ne m'évoque rien mais je suis curieuse. Alors ce soir, l'air quelque peu timide combiné à l'excitation de la première fois, je me suis rendue à Euralille et j'y ai retrouvé les cop's Marine (jamais sans son Barbu) et Lylia, j'ai vu de nouvelles têtes (connues): Lulla et Pauline. Le champagne était rosé et la découverte fortement agréable.
C'est coloré, la décoration est soignée, les produits font de l'œil à ma mastercard.
Constat de la situation: c'est beau et pas cher.
CQFD: je risque d'y passer pas mal de temps.
Conclusion: faut que je couche avec mon banquier pour ne pas payer trop d'intérêts.
Un concept store où se mélangent des corners beauté, bureau, cuisine, bébé,... Des bouilloires à 6 euros, oui j'adore les bouilloires et alors ?! Sans parler des moules à cupcakes...
Surprise surprenante: je suis repartie avec des cadeaux. C'est franchement très déstabilisant d'avoir l'impression d'être quelqu'un d'important...

Y a même un truc pour faire des bulles de savon que je vais me garder rien que pour moi, ainsi que tout le reste d'ailleurs. Je conseille fortement les gaufrettes, tant pis pour le régime.
Encore

Et surtout...


HEMA !

Billet non sponsorisé mais parce que j'ai aimé, tout simplement...

dimanche 29 août 2010

If you're going to the Côte d'Opale...

Be sure to drink a nice beer and eating good moules/frites/mayo...
Je sais, mon anglais laisse à désirer et il va falloir que j'implore Victor de me donner un coup de main afin d'être en bonne condition pour un week end londonien à venir.

Petit déjeuner face à l'Angleterre, dur le réveil...


Cap Gris Nez...



Mer transparente digne des Caraïbes et autre Polynésie.


Des vagues trop géantes pour surfer...

Une photo digne du National Geographic comme Stef a pu le dire, si si.




Les renards envahiraient les jardins selon la BBC,
ou alors j'ai rien pigé... (plus plausible)



Je pensais qu'il faisait 10°.

Rrrr... Wissant: rassemblement de beaux mecs.


Et là, ce fut le drame: plus de batterie alors je balance une vidéo d'une qualité médiocre juste histoire que vous sentiez le vent dans vos cheveux...
video


Je vais candidater en qualité d'attachée de presse pour promouvoir ce superbe littoral, je deviens trop amoureuse de ce coin... Une journée placée sous le signe du vent, des nuages mais pas une gougoutte de pluie (et ouais !) et même s'il a fallu mettre 3h pour rentrer au lieu de 1h15, je suis prête à y repartir dès demain... Merci la DIR de faire des travaux en plein été, sincèrement merci !

samedi 28 août 2010

Abc pour casser...

'Il serait ptet temps que tu te cases'... Dit elle lorsque cette nouvelle pipolienne (du mot people) lui arriva aux oreilles.
Maman je t'aime d'amour mais si je ne suis toujours pas 'casée', c'est tout simplement que le prince charmant traine en route ou n'a pas de tomtom à 200 dollars.

Voilà, je suis RE célibataire mais de mon initiative, si si ! Comme quoi je ne suis pas tout le temps une nana qu'on quitte... Sauf que maintenant je culpabilise. Je sais qu'il s'en remettra mais je culpabilise surtout sur la manière dont j'ai opéré: un mail. C'est moche n'est ce pas ? Ne me flagellez pas sur la place publique pour autant ! J'ai joué d'honnêteté: pas de papillon dans le ventre ou de petite étincelle 'qui fait que'. Ça vaut mieux que la sempiternelle excuse: 'Nan mais c'est moi tu sais, je ne suis pas prêt (e), ça n'a rien à voir avec toi.' Un copain m'a décodé ce message typiquement masculin: 'En fait je m'ennuie avec toi mais je ne savais pas comment te dire que je te quittais'.
Si la raison de ma rupture est sincère, je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas su saisir mon IPHONE 1G pour l'appeler et lui en parler... La peur de faire mal, de ne plus trouver mes mots ?! Je me sens carrément lâche et je ne me reconnais pas.

Allez dites moi que c'est une manière comme une autre, que je n'ai rien à me reprocher et que je suis la perfection incarnée...



Old school...

jeudi 26 août 2010

Se plaindre est un droit...

Mais vivre dans une République Démocratique et Laïque est un privilège.
Je prends rarement le clavier pour évoquer certains sujets considérés comme 'sérieux', mais je pense que je ne suis pas seulement bonne à parler chiffon, mec ou encore masterchef.

Elle est mère, encore jeune, surement brune sous ce voile qui cache sa chevelure... Et elle attend la mort. J'avais entendu son histoire à la radio un matin la semaine dernière, les yeux encore tout endormis, le cerveau à 50%. Hier, j'avais des larmes dans le coeur. Ce matin, elle est toujours 'vivante' mais pour combien de temps ?
Le futur proche de Sakineh se résume à une mort, horrible, une souffrance innommable.. Au nom de quoi ?! Elle mais combien d'autres ont déjà péri dans de telles conditions, à combien réserve-t-on le même sort ? Cette pensée m'est insupportable en tant que femme, en tant qu'être humain. Qui seront ces bourreaux qui l'amèneront à la mort ?
Extrait:
'Le code pénal iranien chiite précise : « Les pierres utilisées pour infliger la mort par lapidation ne devront pas être grosses au point que le condamné meure après en avoir reçu une ou deux. Elles ne devront pas non plus être si petites qu'on ne puisse leur donner le nom de pierre. La taille moyenne est choisie généralement afin de faire expier la faute par la souffrance.'

Ce que nous ne comprenons pas fait peur et je ne comprends rien à la religion, à l'islam à proprement parlé. Je suis une occidentale, agnostique, impulsive, amoureuse de l'interdit. Deux mondes en opposition ? Mais il n'y a rien à comprendre à la barbarie.
Ma liberté je la chéris, je la porte haut, je la revendique, je prends conscience d'être née là où il fallait. Je me lève sans penser qu'un Ministère des religions pourrait me mettre en prison parce que ma jupe serait trop courte ou mes ballerines trop voyantes.
Oh bien sur mon pays n'est pas parfait, mais je l'aime...



mardi 24 août 2010

Et là, c'est le drame...

Ce midi, Dorothée (ma collègue qui n'est pas blonde comme la famous Dorothée) et moi même avions décidé de partir à l'aventure en direction d'Auchan V2, histoire d'égayer notre pause déjeuner. D'un pas décidé, nous rejoignions le parking de l'usine et de suite mon attention a été captée... Non par le passage d'un Apollon ou d'une soucoupe volante, mais bien par l'impensable. Il va s'en dire que j'ai toujours l'œil pour voir ce que le commun des mortels ne voit pas: oui vous pouvez être jaloux. Alors je me suis rapprochée de l'impensable et le constat fut simple: la voiture du boss avait été taguée dans la matinée. Spectacle déroutant, impressionnant, stupide... Dorothée et moi débattons sur la raison du pourquoi du commun puisque seule sa voiture a été atteinte par un coloriage version stabilo orange fluo. Pas une fois nous n'avons rigolé: toucher au bien d'autrui c'est moche. Nous étions surtout occupées à inspecter nos bolides respectifs...
Le fin mot de l'histoire ne nous sera surement jamais dévoilé: amant éconduit et vengeur tagueur ? Employé exploité et mal payé ? Geste tout simplement gratuit ? La jalousie peut amener à ce genre de comportement, ce qui m'échappe grandement. Par respect des autres, il ne devrait pas rouler en audi A2U4U54G avec 28785675 chevaux sous le capot ?! Pas franchement d'accord... Comme j'ai du sang allemand de Derrick qui coule dans mes veines, j'ai rapidement fait le rapprochement entre la couleur choisie pour le tag et la couleur officielle de la boîte: une similitude frappante. Ouais, faut assumer de bosser dans une boîte qui porte les couleurs du MODEM... Mais toute similitude avec le parti politique s'arrête là.

Maintenant qui osera confesser qu'il (ou elle) n'a jamais pensé donner un coup de clé sur la voiture d'un ex ou de son boss parce qu'il a refusé une 16iè augmentation...



Il va s'en dire que je crains pour la vie de Fiatfiat et que ça me ferait bien chier de repartir le cul orange...

jeudi 19 août 2010

Who wants to be a MASTERCHEF ?

Depuis ce matin ça me collait à l'esprit, RTL en avait parlé, les affiches pullulaient dans les rues... Il fallait vivre dans une grotte pour ne pas savoir que nous étions le D-DAY...
D'appel en appel, c'est finalement Stef qui m'a offert l'hospitalité ce soir et surtout un bon verre de vin pour affronter le premier épisode de la saga de l'été: MASTERCHEF... En tant que bonne masochiste, je me devais de regarder et de me confronter avec ce que j'ai manqué de peu/de loin (rayez la mention inutile).
Évoquer ce que j'en pense prendrait des heures ou au moins 5 minutes, bon 2 en fait.
Un avis objectif ? L'échec du casting étant largement digéré à coups de limoncello, alors je peux dire que oui.
Je trouve Carole Rousseau très ennuyante dans son rôle de maitresse d'émission, y a pas dire mais Stéphane Rottenberg assure carrément mieux dans TOPCHEF. Ca manque de rythme, de punch, je me suis ennuyée devant l'écran plasma LCD (soundsystem) de Stef, que je suis partie avant la fin.
On nous propulse directement au second jour du casting, quand les pauv' chefs en herbe se font casser parce qu'ils n'ont pas les connaissances de pros. Du coup, il faut qu'on m'explique quel profil est réellement recherché: pro ou semi pro ?! Entendu pendant l'émission: 'Vous n'avez pas le niveau pour MASTERCHEF.' C'est quoi le minimum requis alors: CAP cuisine et 1 étoile au Michelin ? Les critiques volent dans tous les sens et les larmes coulent sur certains visages... Moi ça m'attriste, j'espère que ces personnes n'ont pas eu leur rêve brisé. Y a du bon niveau, de très jolies réalisations, des risottos qui font envie, je pense que j'aurais pu avoir ma chance si j'avais accédé à cette étape: ouais j'adore me lancer des fleurs...
Ce qui m'a fait sourire c'est de revoir certaines têtes croisées début février... La petite Pauline qui a échoué, le beau gosse du groupe dans lequel j'étais et qui a réussi à éplucher des oignons et Monsieur Mille Feuilles au saumon... Ouais Maman, je l'ai cru le reconnaître !
Moment plus palpitant quand les 100 élus sont réunis dans un hangar surement pas chauffé... Maintenant, le test de la quiche lorraine me laisse songeuse.
Même si le début m'a déplu, ça ne m'empêchera surement pas de regarder la semaine prochaine. Seulement si Carole Rousseau se décoince un peu (beaucoup). Maintenant je suis quand même bien moins emballée que TOPCHEF, déception de ne pas être de l'aventure ? Surement oui...

Et vous m'avez reconnue avec ma robe à fleurs ?!

dimanche 15 août 2010

C'est quoi cette bouteille de lait ?!

Exténuée d'un déménagement sur fond de pizzas et bières chaudes samedi, d'une nuit remplie sexuellement (enfin 1/4 de la nuit) et accessoirement d'une dure semaine de travail de 15 heures, l'anniversaire du beau frère se profilait à l'horizon ce dimanche pluvieux et gris. Le champagne a heureusement égayé cette journée digne d'un jour de Toussaint. Et non je ne suis toujours pas inscrite aux AA...

Armée du fisheye en plastoc rose, je me suis lancée dans un shooting familial.... J'ai hâte de voir le rendu de la bête, en espérant que le film ne soit pas voilé.
Les nièces en adoration de leur tata chérie, elles ont voulu essayer l'engin et là a commencé mon calvaire quand j'ai tenté d'expliquer le fonctionnement de l'appareil, elles surprises de ne pas voir la photo en (m6) replay sur un écran LCD: un moment de ramage verbal vraiment exceptionnel.

Ramage qui continua quand, à l'ouverture de l'appareil elles ont vu la pellicule... 'Zizi, c'est pas ce que les gens ont dans les cheveux des fois les pellicules ?!'. Un joli moment de solitude. J'aurais pu comparer une pellicule à une carte SD mais le résultat aurait été le même: elles n'ont rien pigé mais ne s'en sont pas montrées moins curieuses pour autant. Bon j'avoue avoir eu des explications pas franchement compréhensibles:
Moi: 'Alors là quand t'appuies, la photo elle s'enregistre sur le film'
Inès: 'Le quoi Zizi ?!'
Moi: 'C'est ce qu'il y a dans la pellicule, quand tu appuies, tu entends un petit clic et la photo elle se colle sur le film et on peut aller déposer le film dans un laboratoire photo'.
Inès: '...'
Inès: ' Et après tu vas chercher les photos chez le marchand de journaux Zizi ?'.
Moi: '...'
Moi: 'Et t'as mangé beaucoup de glaces en vacances sinon ?'
Des enfants de l'ère numérique à qui il me plairait de leur faire découvrir ce avec quoi on pouvait s'amuser quand j'avais leur age...

En attendant des niouses dignes de CLOSER, allez dire bonjour à Melibu parce qu'elle a besoin de votre aide...

lundi 9 août 2010

All she ever wanted...

Je t'ai vue hier. Tu retenais tes larmes mais même un aveugle aurait pu voir la peine dans tes yeux...
Tu paraissais heureuse, peut être pas amoureuse mais tu osais espérer l'impossible.
Tu m'as attendrie quand j'ai entendu que tu quittais l'hexagone pour la première fois.
Tes cheveux frisés, ce sac à main rouge que tu ne quittais plus.
Tu te laissais guider par cet homme que tu désirais, sauf au moment où il a voulu aller à Hyde Park et que vous vous êtes retrouvés à Picadilly.
Londres que j'aime, je t'ai même jalousée d'y avoir déambulé.
Moi aussi j'y ai cru et je pensais que le dénouement serait heureux, suis je pour autant aussi naïve que toi ?!

Vos chemins se sont quittés, il t'a trouvée trop jeune...
Ma Lucie, j'ai mal pour toi... Qu'as tu fait en rentrant chez toi: meetoc ou adopte un mec ?!
Ma Lucie, as tu déjà pensé au lissage brésilien pour ta tignasse ?!
Ma Lucie, don't give up, un jour ton prince viendra... (ou pas)

Il n'empêche que l'aventure n'est pas encore terminée et qu'un petit bilan nous attend la semaine prochaine... Et moi je suis sure que l'ours Pascal a du changer d'avis en cours de route au son de Metallica et qu'il a rappelé notre petite Lucie. Z'en pensez quoi ? On peut lancer les paris...

Le jour où j'ai décidé de devenir intelligente...

C'est vraiment bizarre comme une discussion peut créer l'envie, le désir...
Une pizza, de la smirnoff ice pour se remettre d'une journée de travaux et avec les copains on parle de notre pire cauchemar de vacances quand nous n'avions encore connu ni relation sexual ou gueule de bois, quand nous étions petits donc (pour ceux qui n'auraient pas compris). On maudit nos parents, on évoque les heures passées loin de la plage ou du freesbee. On pense à la glace qui vient de temps en temps en récompense de l'effort accompli dans la douleur et la sueur. Il n'empêche que pour tout corps humain constitué d'un cerveau, faire des devoirs en vacances c'est cruel. Pourtant...


Miaou...

J'aime souffrir...

Voilà, j'ai le nez plongé dans mon cahier de vacances... Que même j'ai acheté un superbe porte mine pour m'atteler à la tâche qui s'avère ardue pour mon cerveau de blonde qui se colore en brune. C'est franchement amusant, pertinent, prise de tête et ça fait surtout 2 heures que je suis sur le premier exercice... HELP !

lundi 2 août 2010

The Texas Chain Saw Massacre...

Oui je l'ai vu...
Non je n'ai pas eu peur...
Non je n'ai pas fait pipi dans ma culotte... Et que même j'ai eu envie de faire péter le paquet de chamallows.

On peut dire que j'avais envers ce film un préjugé inhérent aux films d'horreur: ça fait peur, c'est sanglant donc je ne regarde pas. Pourtant j'adore avoir peur mais regarder ça en solo, je dis NON. Mais convaincue par un amateur du genre, j'ai succombé. Vous comprendrez donc qu'hier je n'étais pas seule devant ma télé pas plasma, CQFD Inspecteur Watson et non ce n'est pas le sujet de ce billet. Je confesse que j'ai eu peut être la trouille mais j'ai apprécié ce moment, finalement il me tarde même de voir la suite.
C'est finalement une bonne chose d'aller contre ses préjugés, comme les épinards que je refusais de manger étant jeune (et bête) et que j'adore engloutir maintenant.
A mon tour de faire découvrir mon univers au jeune homme et à nous une folle soirée devant 'l'amour est dans le pré'... So romantic hein ?! Chips et bière de rigueur...
Et demain je vous raconterai comment un paquet de levure amène à une invitation à dîner, eh eh eh...

Ça c'est de la vie bien excitante hein ?!