dimanche 28 mars 2010

Moi, ce que j'aime...

Ce week end avait lieu dans ma contrée nordiste et socialiste, un salon... Mais attention, pas n'importe lequel non, ZE salon de la moto à Pecquencourt ! Rien que le nom est sexy, je sais. Mais croyez moi c'est vraiment un truc énorme, de l'autoroute on peut voir des milliers de motos installées les unes à côté des autres: effet domino, on en pousse une, les autres tomberont elles ?! Bref. Alors c'est un rassemblement de vroums vroums, de gros bras tatoués et aussi des concerts: TRUST était venu l'année dernière ! On oubliera l'année de la venue de Frédéric François, hum hum...
Moi j'aime bien les motos, je rêve de poser mon Saint postérieur sur une selle en cuir pour vibrer à une vitesse démentielle (au moins à 100km/h). Notez que je suis montée une fois sur un scooter, une expérience unique.
Mais ce qui me fascine encore plus, ce sont les motards. Attention je ne parle pas du motard des Village People, ni de Poncherello de Chips, ni de Valentino Rossi...

Sur les highways, la loi c'est eux !
Je parle de l'inconnu qui vous double sur l'autoroute, celui qui s'arrête à votre niveau au feu rouge (et là tu es heureuse de conduire une voiture de pétasse qui attire l'œil). Je trouve les motards tout simplement sexys... Voilà le mot est dit, ça me fait fantasmer. Ne commencez pas à ricaner ou rougir, on a tous des fantasmes et que je ne vois pas de 'ah non pas moi' dans l'assistance, on ne me la fait pas. Tiens un petit jeu, qui osera avouer son fantasme sous couvert d'anonymat en commentaire...
Pourquoi ils me fascinent... Il n'y a pas à chercher bien loin, c'est leur côté mystérieux, un regard derrière une visière: les yeux c'est quand même une grande partie du body language.
Mébon et par expérience, je sais que nous ne sommes pas à l'abri de désillusions: c'est le jeu ma pauv' Lucette. Je vous raconte ? Un jour de veille de mariage (Hey Stef, tu t'en rappelles ?!), je roulais à vive allure, les rayban sur le nez, les cheveux dans le vent: j'ai pas la clim dans ma voiture, d'où les fenêtres ouvertes, donc le vent. A mon niveau, je sens une voiture qui peine à doubler, une porsche...Je n'aime pas spécialement ces voitures, je préfère largement la SERIE 1 ou même le scirocco de VW (oui, j'aime bien parler voiture), bref. Je tourne donc la tête et là, un charmant jeune homme au grand sourire et aux rayban... Fenêtres baissées, il tente de communiquer avec moi, pas facile mais je comprends qu'il me demande de m'arrêter à la prochaine station service (le romantisme ne tue pas), prise dans la ferveur de l'été, j'accepte. Nous voilà donc voitures cul à cul, il descend et l'expression 'et là c'est le drame' prend tout son sens: le charmant jeune homme faisant bien 10 cm de moins que moi et surtout une fois les lunettes enlevées, il paraissait bien 20 ans de plus que moi... Fin de la petite histoire, je n'ai pas donné suite. Racontée en live, l'histoire est vraiment plus palpitante, si si !

Tu es beau, jeune, riche et tu as une moto ?! Marions nous, ayons des bébés motards et achetons un side car... Et plus sérieusement, j'ai vraiment envie de monter sur une moto, qui qui me paie un tour en cadeau de non anniversaire ?!
C'était le billet 'confessions intimes' du dimanche soir...

9 commentaires:

  1. j'ai eu un ex qui roulait en moto, il m'a emmené faire des tours, c'est trop génial!

    le géant aimerait un jour passer le permis moto, on peut rêver...

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve que les mecs "classe" en moto y'en a pas des masses, c'est assez rare qu'ils aient la silouhette et l'ensemble en cuir qui me fait fantasmer, en général, le mythe s'effondre quand, à un feu rouge justement, je vois leurs chaussettes blanches sur des chaussures toute moche, vieilles d'au moins 15 ans, dissimulant mal leur ventre bedonnant. Sinon j'en ai fait une fois avec un parfait inconnu, je rentrais (il y a au moins 15 ans)à pied d'une soirée, et un gars en moto s'est arrêté, il m'a dit que c'était dangereux d'être là à pied, il m'a proposé de me ramener,comme il m'a vouvoyée et m'a tendu un casque, et q'il avait un regard honnête je lui ai fait confiance, le plus impressionnant fut le rond-point, genou près du sol, je l'ai fait arrêter à 500 mètres de chez mes parents : je n'ai jamais vu son visage, et je ne saurai jamais qui il était (ni s'il était beau ou s'il portait un casque pour cacher une vilaine verrue sur le nez)...quand j'y pense j'ai eu bien de la chance de ne pas être tombée sur un pervers, jeune et complètement inconsciente!

    RépondreSupprimer
  3. Moi je suis ok pour t'emmener faire un tour à moto, mais Lille quand même, c'est un peu loin;-)
    Heureux de te lire à nouveau miss!

    RépondreSupprimer
  4. l'aventure de freehug me fait frissonner... grrr !

    RépondreSupprimer
  5. Je pourrais t'en raconter... des trucs... sur les motards... Mais je veux pas briser tes rêves !^^
    Sache seulement un truc : ne parle JAMAIS de side-car à un motard digne de ce nom. Tu vas te faire lyncher sinon :)
    PS : à 280, c'est mieux qu'à 100 :) Si, si !

    RépondreSupprimer
  6. D'ici à quelques années je pourrais certainement t'emmener en balade, mais pour le moment je n'en suis qu'à la phase de remplissage (précoce certes) de ma todo list de crise de la quarantaine... ^o^

    RépondreSupprimer
  7. MDR, mon beau frère était motard (avant de faire 5 semaines de coma), tu veux sa photo ? ^^

    RépondreSupprimer
  8. At Annick: Han la chance...

    At Freehug: Une histoire comme on peut en voir dans les séries US :)))
    Mais je suis d'accord sur le nombre de mecs classes en moto, spa beaucoup !

    At Guillaume: Forcément...

    At Mél: Grrrrrrr aussi.

    At meeemyselfandiii: Ah non hein, on ne casse pas mes rêves !!!

    At CaptainNavarre: Dis donc t'es pas un peu en avance pour la liste ? Mais je suis preneuse pour la balade... C'est quand que tu franchis le cap alors ?!

    At Marion: Euh non mais merci hein !

    RépondreSupprimer
  9. Certes, certes, j'ai de la marge, mébon c'est un prétexte comme un autre hein ! ^o^

    RépondreSupprimer