dimanche 23 mai 2010

Un petit bout d'ici...

Profitant de ce beau temps, j'ai voulu honorer Lille de ma présence, présence très remarquée puisque les compliments et sourires n'ont pas manqué de s'enchainer... Enfin c'est surtout que j'avais un bout de robe coincée dans mon boxer à petites fleurs, nan je déconne hein !

Un flocon de neige s'est incrusté dans cette photo,
sauras tu le retrouver ?
La vue d'une terrasse vide aura eu raison de ma séance cinéma, Russell: garde tes apparats de Robin Hood, I'll be back ! Difficile surtout d'aller s'engouffrer dans une salle climatisée alors qu'on peste depuis des semaines contre le gel et la pluie.

Sur le retour, j'ai eu envie de franchir l'entrée de ce qu'on appelle ici le Cimetière de l'Est. Je vous vois venir: ni envie soudaine gothique de m'endormir sur une tombe ou autre curiosité malsaine, on visite bien le cimetière du Père Lachaise à Paris !
Je n'ai fait aucune photo et c'est volontaire, j'ai malgré tout une pudeur cachée (mais toute petite hein). J'ai passé une petite heure à regarder le nom de ces anonymes, ces stèles cassées, ces petites sœurs qui reposent sans signe de richesse, ces fleurs fraiches qui ont séché et que personne ne vient enlever, ces croix... Ces visages incrustés dans la pierre, comme le visage de 'Dame Louise Marie de Parton', décédée accidentellement le 24 mai 1905 à l'âge de 27 ans, un visage aux traits fins, au chignon si parfait...
Des pins, des arbustes, un champs de fleurs sauvages, des lilas enivrants au croisement de certaines allées, des bancs, ce silence rompu au son des voitures mais qui redevient vite silencieux. Une vieille dame, un clone des BB Brunes avec une mini caméra entre les mains (d'ailleurs que faisait il là?), ces gens qu'on devine tristes... Et des curieux, comme moi.
Il a fallu rentrer, Félix le Chat Aka Rocco m'attendait...

2 commentaires:

  1. quelle âme de poëte, que de talents cachés!!!!!!!!

    RépondreSupprimer